Le Soleil
La chercheure Caroline Ménard a décrit le mécanisme qui conduit les gens qui vivent un stress chronique à devenir dépressifs. «On sait aussi que ce n’est pas tout le monde qui le devient, nuance-t-elle. On essaie de comprendre pourquoi il y en a qui sont plus vulnérables et pourquoi d’autres sont plus résilients.»
La chercheure Caroline Ménard a décrit le mécanisme qui conduit les gens qui vivent un stress chronique à devenir dépressifs. «On sait aussi que ce n’est pas tout le monde qui le devient, nuance-t-elle. On essaie de comprendre pourquoi il y en a qui sont plus vulnérables et pourquoi d’autres sont plus résilients.»

Nouvelle chaire de recherche sur la neurobiologie du stress à l'UL

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
La chercheuse de l’Université Laval Caroline Ménard, qui a démontré comment l’inflammation induite par le stress chronique peut influencer le cerveau et mener à la dépression, a maintenant sa chaire de recherche. L’objectif: développer des approches thérapeutiques personnalisées et axées sur l’ensemble du corps plutôt que seulement sur le cerveau.