Le Soleil
Le 1er avril 1918 à Québec, après cinq jours d'émeutes, quatre personnes avaient été tuées et 70 autres blessées par des soldats de l'armée canadienne, lors d'une manifestation contre la conscription. Un monument baptisé Québec-Printemps-1918 a été érigé à leur mémoire 80 ans plus tard, en 1998.
Le 1er avril 1918 à Québec, après cinq jours d'émeutes, quatre personnes avaient été tuées et 70 autres blessées par des soldats de l'armée canadienne, lors d'une manifestation contre la conscription. Un monument baptisé Québec-Printemps-1918 a été érigé à leur mémoire 80 ans plus tard, en 1998.

Les 100 ans de l’émeute de Québec: une indifférence symptomatique

Point de vue
Point de vue
Le Soleil
Ce dimanche 1er avril est marqué par le 100e anniversaire d’un épisode de répression canadienne d’une virulence telle qu’il aura marqué plusieurs générations de Québécois. Et l’impunité des responsables demeurant encore intacte aujourd’hui, il y a lieu d’en tirer certains enseignements clairvoyants et lucides sur le Canada actuel.