Le Soleil
Le 14 octobre 2016, la série d’introductions par effraction perpétrée par Thierno-Oury Barry dans des chambres de résidentes du pavillon Aphonse-Marie-Parent a semé la panique durant plusieurs heures sur le campus de l’Université Laval.
Le 14 octobre 2016, la série d’introductions par effraction perpétrée par Thierno-Oury Barry dans des chambres de résidentes du pavillon Aphonse-Marie-Parent a semé la panique durant plusieurs heures sur le campus de l’Université Laval.

L’agresseur des résidences de l’UL en prison pour trois ans

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
Les filles des résidences de l’Université Laval sont «faciles» et «chaudes» s’était fait dire Thierno-Oury Barry. Il n’en fallait pas davantage pour que le jeune étudiant parte à la chasse.