Le Soleil
Des jeunes du collège Brébeuf de Montréal ont participé à une étude dont les premiers résultats ont été rendus publics mardi et qui démontrent que si le jeu vidéo peut avoir une utilité pédagogique, il a ses limites et n’est pas près de remplacer les enseignants.
Des jeunes du collège Brébeuf de Montréal ont participé à une étude dont les premiers résultats ont été rendus publics mardi et qui démontrent que si le jeu vidéo peut avoir une utilité pédagogique, il a ses limites et n’est pas près de remplacer les enseignants.

Le jeu vidéo peut être utile en enseignement, mais avec des limites importantes

Pierre St-Arnaud
La Presse Canadienne
Une vingtaine de jeunes sont assis devant un ordinateur et jouent à un jeu vidéo, une scène qui n’aurait rien de bien étonnant si ces jeunes n’étaient pas en classe, un mardi avant-midi, au collège Brébeuf de Montréal.