Le Soleil
Le nouveau chien de garde du bilinguisme au pays, Raymond Théberge, n’est «pas convaincu» que punir Air Canada en lui infligeant des amendes en cas d’infraction à la Loi sur les langues officielles aurait un effet dissuasif.
Le nouveau chien de garde du bilinguisme au pays, Raymond Théberge, n’est «pas convaincu» que punir Air Canada en lui infligeant des amendes en cas d’infraction à la Loi sur les langues officielles aurait un effet dissuasif.

Air Canada: le commissaire aux langues doute de l’efficacité des amendes

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
OTTAWA — Le nouveau chien de garde du bilinguisme au pays, Raymond Théberge, n’est «pas convaincu» que punir Air Canada en lui infligeant des amendes en cas d’infraction à la Loi sur les langues officielles aurait un effet dissuasif.