Le Soleil
Catherine Durepos, la première sergente d’armes de l’histoire du Québec, n’est pas en charge de la sécurité des parlementaires, mais travaille au bon déroulement des travaux de l’Assemblée nationale.
Catherine Durepos, la première sergente d’armes de l’histoire du Québec, n’est pas en charge de la sécurité des parlementaires, mais travaille au bon déroulement des travaux de l’Assemblée nationale.

Une première sergente d’armes à l’Assemblée nationale

Patricia Cloutier
Patricia Cloutier
Le Soleil
Un des plus vieux et symboliques rôles du système parlementaire a été confié pour la première fois à une femme. Catherine Durepos, 35 ans, est devenue il y a quelques mois sergente d’armes de l’Assemblée nationale du Québec.