Le Soleil
En quittant l’Espagne pour la Belgique, Carles Puigdemont a porté le conflit catalan au cœur de l’Union européenne et continué son combat depuis Bruxelles, en durcissant au passage le ton contre l’UE, qualifiée d’union de pays «décadents».
En quittant l’Espagne pour la Belgique, Carles Puigdemont a porté le conflit catalan au cœur de l’Union européenne et continué son combat depuis Bruxelles, en durcissant au passage le ton contre l’UE, qualifiée d’union de pays «décadents».

Puigdemont entend revenir

AFP
BARCELONE — La mise sous tutelle de sa région a mis fin en quelques heures à son rêve d’indépendance pour la Catalogne, mais Carles Puigdemont, président destitué, n’a pas renoncé. Depuis la Belgique, il entend récupérer son poste pour mettre encore Madrid dans l’embarras.