Le Soleil
Le responsable scientifique du NGCC Amundsen, Louis Fortier, indique que le vieillissant brise-glaces construit en 1979, bien que modernisé et bien équipé, ne peut plus fournir à lui seul à la demande des chercheurs canadiens et étrangers qui s’intéressent à l’Arctique.
Le responsable scientifique du NGCC Amundsen, Louis Fortier, indique que le vieillissant brise-glaces construit en 1979, bien que modernisé et bien équipé, ne peut plus fournir à lui seul à la demande des chercheurs canadiens et étrangers qui s’intéressent à l’Arctique.

Amundsen Science se tourne vers l'étranger pour un nouveau brise-glaces

David Rémillard
David Rémillard
Le Soleil
Amundsen Science, entité qui représente les chercheurs des universités canadiennes et qui administre les travaux scientifiques sur le NGCC Amundsen, veut faire construire un nouveau brise-glaces de recherche à l’extérieur du pays. Les coûts en sol canadien seraient jusqu’à six fois plus élevés et les délais de construction risquent de placer le Canada en retard sur les autres nations du G20.