Le Soleil

Armes à feu: la maladie mentale, le principal problème?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’affirmation: «Dans le fond, ce qu’on veut, c’est trouver des solutions aux problèmes qu’on a. Ce qu’on dit, c’est : arrêtez de frapper sur les honnêtes propriétaires d’armes. Il faut que la réglementation entourant les armes vise les personnes à risque, soit les personnes qui ont des problèmes de santé mentale», a expliqué Guy Morin, du groupe de pression Tous contre un registre des armes à feu (TCRAF), lors d’une entrevue avec La Presse. Comme l’indiquait Le Soleil samedi, TCRAF entendait tenir une manifestation le 2 décembre à la Place du 6-décembre-1989, qui commémore la tuerie de l’École polytechnique. L’initiative ayant soulevé une énorme controverse, le groupe a finalement changé mardi le lieu du rassemblement.