Le Soleil
Anthony Scaramucci n'y est pas allé avec de main morte, jeudi, qualifiant notamment Reince Priebus, secrétaire général de la Maison-Blanche, de «putain de paranoïaque».
Anthony Scaramucci n'y est pas allé avec de main morte, jeudi, qualifiant notamment Reince Priebus, secrétaire général de la Maison-Blanche, de «putain de paranoïaque».

Premiers dérapages d'Anthony Scaramucci

Andrew Beatty et Nicolas Revise
Agence France-Presse
Le nouveau chef de la communication de la Maison-Blanche, tout juste nommé pour donner un nouvel élan à la présidence de Donald Trump, a commis ses premiers dérapages en insultant avec une extrême vulgarité ses collaborateurs de l'exécutif américain.