Le Soleil
Le Directeur général de la Sûreté du Québec a annoncé le retrait de la circulation de tous les véhicules semi-banalisés et semi-identifiés.
Le Directeur général de la Sûreté du Québec a annoncé le retrait de la circulation de tous les véhicules semi-banalisés et semi-identifiés.

Conduite d'urgence: criminaliser ou interdire?

Point de vue
Point de vue
Le Soleil
L'Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) a récemment lancé un mot d'ordre à ses membres de ne plus utiliser les véhicules semi-banalisés et semi-identifiés incluant les véhicules monochromes dont les bandes réfléchissantes et logos sont de la même couleur que celles du véhicule, et ce, aux fins d'activités de patrouille et d'interception en matière de sécurité routière, puisque ces véhicules sont généralement jugés davantage à risque d'accident que les auto-patrouilles conventionnelles. Vingt-quatre heures plus tard, le Directeur général de la Sûreté du Québec annonçait le retrait de la circulation de tous les véhicules de ce type.