Le Soleil
Le tableau Effet papillon. Pour obtenir ces beaux motifs, Jean-François Lettre recherche du bois qui a chauffé, qui commence à pourrir et qui est coti.
Le tableau Effet papillon. Pour obtenir ces beaux motifs, Jean-François Lettre recherche du bois qui a chauffé, qui commence à pourrir et qui est coti.

Des pièces qui viennent de l'intérieur

Alexandra Perron
Alexandra Perron
Le Soleil
On peut rester de longues minutes à contempler les tableaux de Jean-François Lettre. On admire le bois coupé et assemblé pour magnifier les loupes, les noeuds, les imperfections. L'ébéniste est arboriculteur de formation. Il connaît et aime sa matière. «Ce genre de pièces-là, ça vient de l'intérieur», dit-il.