Le Soleil

Des listes d'attente trop longues pour les services en psychologie

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Le Plan d'action en santé mentale 2015-2020 prévoyait un délai maximal de 30 jours pour obtenir un premier rendez-vous en santé mentale. Or selon les données obtenues par le Parti québécois, une personne sur quatre doit attendre plus d'un mois pour être vue une première fois par un psychologue ou un neuropsychologue dans le secteur public. Selon l'opposition officielle, Québec pourrait améliorer l'accès à ces services simplement en rémunérant l'internat des doctorants en psychologie.