Le Soleil
De manière générale, on trouve des traces de pesticides dans environ 20 % des fruits et légumes vendus au Canada. Pour les pommes, cette proportion peut être nettement plus élevée.
De manière générale, on trouve des traces de pesticides dans environ 20 % des fruits et légumes vendus au Canada. Pour les pommes, cette proportion peut être nettement plus élevée.

Une compote de pesticides

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
«J'ai élaboré une recette de compote de pommes pour avoir une meilleure saveur et une plus belle couleur. Je lave d'abord mes pommes à l'eau froide, les pèle, puis récupère les pelures et les coeurs dans une casserole que je fais bouillir durant 10 minutes. Je récupère un beau sirop coloré dans lequel je cuis ensuite les pommes. Mais une inquiétude m'est venue à l'esprit en pensant à tous les pesticides employés en agriculture. Selon une étude récente, 98 % des pommes renferment des pesticides. Alors est-ce qu'en faisant bouillir mes pommes, j'élimine les pesticides ou, au contraire, je les concentre encore plus (sachant que les pesticides de ce monde sont tous cancéri­gènes)?» se demande Gervais Soucy, de Québec.