Le Soleil
Le professeur Mustapha Bettache trouvait illogique d'écrire ses plans de cours au masculin alors que la majorité de ses étudiants... sont des étudiantes.
Le professeur Mustapha Bettache trouvait illogique d'écrire ses plans de cours au masculin alors que la majorité de ses étudiants... sont des étudiantes.

Un professeur de l'Université Laval féminise ses plans de cours

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Soucieux de «frapper les esprits», un professeur de relations industrielles de l'Université Laval, Mustapha Bettache, jette un pavé dans la mare grammaticale en proposant une féminisation de ses plans de cours. Aux oubliettes, la formule traditionnelle voulant que le masculin l'emporte sur le féminin...