Le Soleil
Le bras de fer entre le centre de parachutisme ParaQc et la Ville de Lévis s'est intensifié au cours des derniers mois.
Le bras de fer entre le centre de parachutisme ParaQc et la Ville de Lévis s'est intensifié au cours des derniers mois.

ParaQc contestera l'ordonnance qui lui ordonne de cesser ses activités

Stéphanie Martin
Stéphanie Martin
Le Soleil
Le centre de parachutisme ParaQc réplique une fois de plus au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), qu'elle accuse d'abus de droit, et assure à sa clientèle qu'elle continuera ses activités, malgré l'ordonnance qui lui a enjoint de les cesser. Une ordonnance que l'entreprise contestera.