Le Soleil
Orléans Express est soumis à une rude concurrence : le covoiturage très populaire et peu cher, les rabais alléchants de VIA Rail pour le tronçon Québec- Montréal, et les nombreux transports régionaux financés par les MRC.
Orléans Express est soumis à une rude concurrence : le covoiturage très populaire et peu cher, les rabais alléchants de VIA Rail pour le tronçon Québec- Montréal, et les nombreux transports régionaux financés par les MRC.

Orléans Express plombé par le covoiturage favorisé par Internet

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
Le modèle québécois de transport interurbain est désuet, selon Keolis Canada. La multinationale propriétaire des autobus Orléans Express demande la permission d'abandonner des routes pour mieux les confier aux autorités régionales et réclame urgemment une aide indirecte de l'État pour endiguer ses pertes. «Le statu quo n'est plus une option», martèle son président, Denis Andlauer.