Le Soleil
Une vingtaine de personnes, dont Martin Lambert, sont venues demander samedi au ministre Steven Blaney de reconnaître les dangers auxquels les travailleurs de l'industrie des véhicules blindés sont exposés et de dicter des règles strictes pour l'industrie.
Une vingtaine de personnes, dont Martin Lambert, sont venues demander samedi au ministre Steven Blaney de reconnaître les dangers auxquels les travailleurs de l'industrie des véhicules blindés sont exposés et de dicter des règles strictes pour l'industrie.

Les conducteurs de blindés veulent être mieux protégés

Marie-Pier Cayer
Marie-Pier Cayer
Le Soleil
«La dernière tentative de vol remonte à 10 ans, mais on n'oublie jamais... [il a pointé] le canon du fusil sur ma tête», confie une employée de la Banque Laurentienne de Place de la Cité, venue soutenir ses confrères, conducteurs de véhicules blindés, à la manifestation qui a eu lieu samedi devant les bureaux du ministre fédéral Steven Blaney, à Lévis.