Le Soleil
«La fille va venir même si elle est gelée, même si elle est barrée des autres ressources. C'est un refuge. C'est l'étape entre la rue et la réinsertion. C'est le maillon manquant» - Amélie Bédard, travailleuse sociale et coordinatrice du projet Lune
«La fille va venir même si elle est gelée, même si elle est barrée des autres ressources. C'est un refuge. C'est l'étape entre la rue et la réinsertion. C'est le maillon manquant» - Amélie Bédard, travailleuse sociale et coordinatrice du projet Lune

Un refuge pour prostituées dans Saint-Roch

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Le premier refuge destiné aux «exclues des exclus», aux travailleuses du sexe qui bossent dans la rue, ouvrira (finalement) ses portes en novembre. Juste à temps pour la saison froide.