Le Soleil

Les jeunes Québécois ont l'histoire triste

Annie Mathieu
Annie Mathieu
Le Soleil
Contrairement à l'idée qu'ils soient complètement ignares, les jeunes qui entrent dans leur premier cours d'histoire au secondaire ont plutôt une idée préconçue de ce que leur professeur leur enseignera sur le Québec. Et au fur et à mesure qu'ils progressent dans leur cheminement académique, leur vision du passé de la province s'assombrit considérablement.