Le Soleil
Depuis 2010, le gouvernement provincial a donné la permission à Québec de toucher 10,5 millions $ par an en imposant 1,5 ¢ sur le litre d'essence pour financer le transport en commun.
Depuis 2010, le gouvernement provincial a donné la permission à Québec de toucher 10,5 millions $ par an en imposant 1,5 ¢ sur le litre d'essence pour financer le transport en commun.

Voies réservées : pas la place du covoiturage, selon des partisans du transport collectif

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
Le covoiturage n'a pas sa place dans le couloir réservé aux autobus sur l'autoroute Robert-Bourassa et n'est pas le remède miracle à la congestion qui afflige Québec, selon Accès transports viables (ATV) et le Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale nationale.