Le Soleil
Le 24 décembre 1955, une annonce de Sears invitait les enfants à téléphoner au numéro privé du père Noël. Une erreur typographique a redirigé les appels à la CONAD (devenue NORAD), qui a saisi l'occasion pour révèler aux enfants curieux, la position exacte du père Noël. La tradition s'est poursuivie. Désormais, le centre d'opérations de Colorado Springs (ci-dessus) se charge de renseigner les curieux.
Le 24 décembre 1955, une annonce de Sears invitait les enfants à téléphoner au numéro privé du père Noël. Une erreur typographique a redirigé les appels à la CONAD (devenue NORAD), qui a saisi l'occasion pour révèler aux enfants curieux, la position exacte du père Noël. La tradition s'est poursuivie. Désormais, le centre d'opérations de Colorado Springs (ci-dessus) se charge de renseigner les curieux.

La ligne secrète du Père Noël

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
«Est-ce que c'est le père Noël?» Dans son bunker de Colorado Springs, le colonel Harry Shoup ne s'attendait pas à entendre la voix sucrée d'une petite fille sur le téléphone rouge réservé aux urgences... nucléaires. Une fois l'effet de surprise passé, il a jeté un coup d'oeil à ses radars et s'est empressé de donner la position du traîneau de celui à qui était destiné l'appel. Une tradition était née.