Le Soleil
Quatre ingénieurs ont passé une dizaine de jours à examiner le pont sous toutes ses coutures. Ils ont trouvé des poutres et des plaques d'acier délaminées et perforées, des boulons grugés par la rouille. À plusieurs endroits, des débris bloquaient les trous devant permettre à l'eau de s'écouler, augmentant l'humidité dans la structure... et la rouille. Les excréments d'oiseaux, substance très corrosive, minaient les surfaces non protégées.
Quatre ingénieurs ont passé une dizaine de jours à examiner le pont sous toutes ses coutures. Ils ont trouvé des poutres et des plaques d'acier délaminées et perforées, des boulons grugés par la rouille. À plusieurs endroits, des débris bloquaient les trous devant permettre à l'eau de s'écouler, augmentant l'humidité dans la structure... et la rouille. Les excréments d'oiseaux, substance très corrosive, minaient les surfaces non protégées.

La dégradation du pont de Québec s'accélère

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
Le pont Champlain à Montréal doit être remplacé et vite, a conclu le gouvernement fédéral après un rapport dévastateur de la firme de génie-conseil Delcan. Le même bureau a réalisé en 2008 une inspection du pont de Québec. Photos à l'appui, les ingénieurs notaient la progression de la rouille et la «dégradation à un rythme accéléré» de la structure, autrement considérée en bon état relatif. Leurs constats sont tombés à plat.