Le Soleil
Les contrôleurs, leur nom le dit, règnent sur la salle de contrôle 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ils reçoivent les appels des chauffeurs, qui ont la consigne de rapporter tout incident perturbateur ou retard de plus de quatre minutes.
Les contrôleurs, leur nom le dit, règnent sur la salle de contrôle 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ils reçoivent les appels des chauffeurs, qui ont la consigne de rapporter tout incident perturbateur ou retard de plus de quatre minutes.

RTC: de l'autre côté du miroir

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
Prendre l'autobus est une suite de gestes simples : on attend patiemment, on monte chacun son tour, puis on se laisse menerà bon port. C'est diablement plus compliqué de l'autre côté du miroir. Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) doit assigner chaque jour 700 chauffeurs et programmer plus de 950 sorties d'autobus qui vont prendre 4600 départs et transporter 70 000 clients. Le défi logistique ne s'arrête pas là. Il faut aussi composer avec une tonne d'imprévus, allant des congés de maladie aux accidents de la route en passant par l'incontournable congestion. Récit d'une fin d'après-midi mouvementée passée en compagnie des contrôleurs du RTC. Oui, oui, ceux qui parlent à la radio.