Le Soleil
Patrick Lavallée, à gauche, et son conjoint, Arnaud Cloart, croient qu'il est facile, au Québec, de vivre pleinement une relation homosexuelle à l'abri de l'homophobie.
Patrick Lavallée, à gauche, et son conjoint, Arnaud Cloart, croient qu'il est facile, au Québec, de vivre pleinement une relation homosexuelle à l'abri de l'homophobie.

Le Québec, un havre pour la communauté gaie

David Rémillard
David Rémillard
Le Soleil
La Russie soulève depuis juin la colère de la communauté gaie à travers le monde en ayant promulgué des lois antipropagande homosexuelle, quelques mois avant la tenue des Jeux olympiques à Sotchi. La France sort tout juste d'un tumulte causé par l'adoption d'un projet de loi autorisant le mariage des personnes de même sexe. À Québec, la 9e Fête Arc-en-ciel est célébrée jusqu'à demain, sans controverse ni manifestation. Le Québec a été l'un des premiers États du monde à autoriser l'union civile aux homosexuels en 2002, et le Canada a suivi en accordant le droit de mariage en 2005. Mais que reste-t-il à faire sur les plans juridique et social? Est-il facile, en 2013, d'être gai au Québec?