Le Soleil
Comme les «usines» n'ont pas besoin de permis, il est difficile de savoir où les propriétaires fautifs opèrent et de vérifier si les normes sont respectées.
Comme les «usines» n'ont pas besoin de permis, il est difficile de savoir où les propriétaires fautifs opèrent et de vérifier si les normes sont respectées.

«Usines» à chiots et à chats: les pleins pouvoirs avant la fin de l'année

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation maintient toujours que le règlement censé donner les pleins pouvoirs à ses inspecteurs pour fermer les «usines» à chiots et à chats sera finalement adopté avant la fin de l'année.