Le Soleil
Le bannissement de tous les symboles religieux nierait une partie importante du patrimoine québécois pour lui préférer un «athéisme officiel» selon Mgr Pierre-André Fournier.
Le bannissement de tous les symboles religieux nierait une partie importante du patrimoine québécois pour lui préférer un «athéisme officiel» selon Mgr Pierre-André Fournier.

Le bannissement des symboles religieux à l'encontre du patrimoine québécois

Carl Thériault
Le Soleil
Le bannissement de tous les symboles religieux, y compris de la croix chrétienne, dans les ministères, sociétés d'État, corps policiers et tribunaux, de même que dans les garderies publiques, les écoles et les hôpitaux nierait une partie importante du patrimoine québécois pour lui préférer un «athéisme officiel» qui déplaît manifestement à Mgr Pierre-André Fournier, président de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec et évêque de Rimouski.