Le Soleil
Hartmut Maier, en compagnie de Gaston Déry, fils du commandant Stanislas qui avait sauvé la vie de son père en 1944 durant la Seconde Guerre mondiale. Une gerbe de fleurs a été déposée mercredi par M. Maier devant les effets personnels de M. Déry au Musée naval de Québec.
Hartmut Maier, en compagnie de Gaston Déry, fils du commandant Stanislas qui avait sauvé la vie de son père en 1944 durant la Seconde Guerre mondiale. Une gerbe de fleurs a été déposée mercredi par M. Maier devant les effets personnels de M. Déry au Musée naval de Québec.

Un Allemand redécouvre son père, sauvé par un Québécois en 1944

Annie Mathieu
Annie Mathieu
Le Soleil
C'est tout à fait par hasard qu'Hartmut Maier a entendu parler, il y a un an, de l'histoire invraisemblable du jeune commandant québécois Stanislas Déry qui a sauvé la vie de 54 sous-mariniers nazis en 1944. Lorsqu'il a su que son père était l'un des rescapés, le juge allemand a eu toute une surprise.