Le Soleil
Le NM Radisson prêtant main-forte à la traverse Québec-Lévis, l'Isle-aux-Coudres se retrouve avec un seul navire pour assurer son lien avec la côte. Résultat : la longue attente sur les quais décourage plusieurs voyageurs, qui préfèrent rebrousser chemin.
Le NM Radisson prêtant main-forte à la traverse Québec-Lévis, l'Isle-aux-Coudres se retrouve avec un seul navire pour assurer son lien avec la côte. Résultat : la longue attente sur les quais décourage plusieurs voyageurs, qui préfèrent rebrousser chemin.

L'Isle-aux-Coudres veut son deuxième traversier... au plus vite

Brigitte Lavoie
Le Soleil
Alors que la saison touristique prend son erre d'aller, l'Isle-aux-Coudres attend avec impatience l'entrée en scène d'un second navire à la traverse de Saint-Joseph-de-la-Rive. Les traversées aux demi-heures, qui devaient débuter le 21 juin, ont été reportées, puisque le NM Radisson prête main-forte à la traverse de Québec où le NM Lomer-Gouin connaît un retard de remise en service.