Le Soleil
Jean-Yves Pintal (photo) et Vincent Lambert ont découvert de nombreux artefacts dans le stationnement de l'église de L'Ancienne-Lorette, dont des perles amérindiennes et un chapelet.
Jean-Yves Pintal (photo) et Vincent Lambert ont découvert de nombreux artefacts dans le stationnement de l'église de L'Ancienne-Lorette, dont des perles amérindiennes et un chapelet.

Des solives de bois datant du 17e siècle à L'Ancienne-Lorette

Marie-Pier Duplessis
Marie-Pier Duplessis
Le Soleil
Les fouilles archéologiques qui se sont déroulées au cours des dernières semaines dans le stationnement de l'église de L'Ancienne-Lorette ont non seulement permis de mettre au jour les fondations de la première chapelle datant de 1674, elles ont aussi servi à découvrir que des solives en bois soutenant le plancher ont survécu contre toute attente à l'usure du temps.