Le Soleil
«Un moment donné, on a dit : \"Il faut reprendre possession de tout ça.\" On ne peut pas accepter que nos ancêtres soient oubliés dans des voûtes comme ça. C'est un sacrilège» - Konrad Sioui, grand chef de Wendake
«Un moment donné, on a dit : \"Il faut reprendre possession de tout ça.\" On ne peut pas accepter que nos ancêtres soient oubliés dans des voûtes comme ça. C'est un sacrilège» - Konrad Sioui, grand chef de Wendake

Inhumation d'ossements de la nation huronne-wendat... 40 ans plus tard

Olivier Parent
Olivier Parent
Le Soleil
Le grand chef de Wendake, Konrad Sioui, vient de conclure une entente pour mettre fin à un «sacrilège» commis depuis plus de 40 ans à la nation huronne-wendat. Des ossements de milliers d'ancêtres wendat seront inhumés à nouveau en Ontario, après avoir été relégués dans des boîtes à l'Université de Toronto.