Le Soleil
Le Franconia, échoué sur la pointe de l'Île d'Orléan en 1950, avait reçu de l'aide de diverses embarcations... dont le Louis-Jolliet.
Le Franconia, échoué sur la pointe de l'Île d'Orléan en 1950, avait reçu de l'aide de diverses embarcations... dont le Louis-Jolliet.

Louis-Jolliet: ironie du sort historique

Marie-Pier Duplessis
Marie-Pier Duplessis
Le Soleil
En apercevant le Louis-Jolliet engravé sur la pointe de l'île d'Orléans, l'historien Gilles Gallichan n'a pas pu retenir son rire en se rappelant que 63 ans plus tôt, un autre bateau s'était échoué passablement au même endroit, dans des circonstances à tout le moins semblables. Les quelque 1270 passagers du Franconia, un luxueux paquebot de la compagnie Cunard, avaient alors été secourus par diverses embarcations venues en renfort... dont le Louis-Jolliet!