Le Soleil
Plus d'une centaine d'urnes ont été déménagées sans l'aval des familles des défunts après avoir été abandonnées par le propriétaire de la Résidence funéraire Michel Gravel.
Plus d'une centaine d'urnes ont été déménagées sans l'aval des familles des défunts après avoir été abandonnées par le propriétaire de la Résidence funéraire Michel Gravel.

Urnes funéraires abandonnées: proches recherchés

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
Le propriétaire de la Résidence funéraire Michel Gravel a abandonné plus d'une centaine d'urnes contenant des cendres lorsqu'il a fermé ses portes en février. Elles ont ensuite été déménagées sans que les familles des défunts soient avisées. C'est au cimetière Saint-Charles que revient la difficile tâche de retrouver et d'aviser les proches des personnes décédées.