Le Soleil

Le français menacé... par les Québécois eux-mêmes?

Le Soleil
On prêche que le français est menacé, notamment par des entreprises anglophones qui ne veulent pas collaborer, par les écoles-passerelles qui facilitent le transfert vers l'anglais et par les immigrés qui ne s'assimilent pas au fait français. Mais est-ce possible que le déclin du français soit dû autant aux Québécois «de souche» eux-mêmes, qui utilisent soit un français faussement sophistiqué, soit un français tellement pauvre qu'il fait pitié. Et sans parler de l'absence relative d'un français correct, malheureusement!