Le Soleil
Les pages Spotted ont été créées pour déclarer anonymement et humoristiquement sa flamme à un ou une inconnue de son école, mais les pratiques dérivent parfois vers l'insulte, voire l'intimidation. Le personnel des écoles est aussi touché.
Les pages Spotted ont été créées pour déclarer anonymement et humoristiquement sa flamme à un ou une inconnue de son école, mais les pratiques dérivent parfois vers l'insulte, voire l'intimidation. Le personnel des écoles est aussi touché.

Phénomène Facebook à l'école: du mot doux à l'intimidation

Olivier Parent
Olivier Parent
Le Soleil
Un nouveau phénomène né sur Facebook frappe les écoles du Québec : les pages «Spotted». Elles se veulent un moyen humoristique - et anonyme - de déclarer sa flamme à un inconnu, mais deviennent parfois un terreau pour la cyberintimidation et les propos disgracieux. La Fédération des cégeps s'y est même préparée.