Le Soleil
Avec un déficit de 60 000 $, le Squat Basse-Ville devra peut-être fermer ses portes.
Avec un déficit de 60 000 $, le Squat Basse-Ville devra peut-être fermer ses portes.

La directrice du Squat Basse-Ville nie des problèmes de gestion

Matthieu Boivin
Le Soleil
Valérie Gaudreau
Valérie Gaudreau
Rédactrice en chef
La directrice générale du Squat Basse-Ville, Louise Fortin, dénonce la sortie du maire Régis Labeaume, qui a soulevé des doutes sur le travail de gestion qui est effectué à l'interne de cet organisme qui vient en aide aux fugueurs. Aux prises avec un déficit de 60 000 $, le Squat menace de fermer ses portes le 18 février prochain si le gouvernement provincial ne lui offre pas un meilleur financement récurrent.