Le Soleil
Seuls 36 % des Québécois entendaient profiter du Boxing Day cette année, selon un sondage mené par la firme Pollara.
Seuls 36 % des Québécois entendaient profiter du Boxing Day cette année, selon un sondage mené par la firme Pollara.

Boxing Day: le jour des paradoxes

David Rémillard
David Rémillard
Le Soleil
Files d'attente, magasins bondés, service à la clientèle déficient. Bref, le Boxing Day, «c'est tout ce que les gens ne veulent pas» quand ils magasinent, estime Frank Pons, professeur en marketing à l'Université Laval. Et pourtant, des milliers de personnes envahiront quand même les commerces à la recherche de «la» promotion, mercredi et jeudi.