Le Soleil
Joëlle Tshernish, retrouvée morte dans Saint-Roch jeudi dernier, avait de nombreux amis dans le quartier qui ont voulu participer à une photo de groupe à sa mémoire. Au centre, tenant un tableau, se trouve Caroline Clément, que la jeune femme appelait «maman», et à gauche de celle-ci, Jean Fortin, surnommé «papa».
Joëlle Tshernish, retrouvée morte dans Saint-Roch jeudi dernier, avait de nombreux amis dans le quartier qui ont voulu participer à une photo de groupe à sa mémoire. Au centre, tenant un tableau, se trouve Caroline Clément, que la jeune femme appelait «maman», et à gauche de celle-ci, Jean Fortin, surnommé «papa».

Témoignages d'amitié pour la jeune femme trouvée morte dans Saint-Roch

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
La mort de Joëlle Tshernish, retrouvée nue et sans vie dans un stationnement de la rue du Parvis jeudi dernier, a éveillé une vague de sympathie insoupçonnée. Amis et connaissances sentent aujourd'hui le besoin de témoigner de leur attachement pour elle.