Le Soleil
Gilbert Lavoie
Le Soleil
Gilbert Lavoie

L'aventure référendaire sur le rond d'en arrière

Les chiffres ne laissent aucune place à l'interprétation : 68 % des Québécois sont défavorables à la tenue d'un référendum pendant le premier mandat d'un éventuel gouvernement péquiste. Même chez les électeurs du Parti québécois (PQ), 37 % ne veulent pas voir leur parti se lancer dans une telle aventure. Ces chiffres, qui s'inscrivent dans une tendance lourde, expliquent pourquoi l'électorat québécois n'est plus polarisé entre les souverainistes et les fédéralistes. Malgré les promesses de Pauline Marois de faire du Québec un pays, les souverainistes et les fédéralistes ne croient pas que la chef du PQ sera en mesure d'aller de l'avant avec son projet. La volte-face de Mme Marois sur la portée d'un référendum d'initiative populaire lui demandant de tenir un référendum sur la souveraineté a renforcé cette impression. C'est le gouvernement qui décidera, et non la population, a statué la chef du PQ.