Le Soleil
«C'est probablement pas seulement chez Aéropro qu'il y a des failles dans la sécurité. [...] J'espère que le décès de ces sept personnes-là va servir à quelque chose», témoigne Anick Cantin, la veuve du pilote, André Faucher.
«C'est probablement pas seulement chez Aéropro qu'il y a des failles dans la sécurité. [...] J'espère que le décès de ces sept personnes-là va servir à quelque chose», témoigne Anick Cantin, la veuve du pilote, André Faucher.

Une veuve espère que l'industrie tirera des leçons de l'affaire Aéropro

Matthieu Boivin
Le Soleil
L'industrie aérienne et Transports Canada doivent retenir des leçons importantes de l'écrasement qui a coûté la vie aux sept occupants du bimoteur d'Aéropro survenu le 23 juin 2010, estime la veuve de l'homme qui était aux commandes de l'appareil le jour de la tragédie.