Le Soleil
En temps normal, le Service aérien gouvernemental possède deux avions Challenger, le premier étant utilisé comme avion-hôpital, alors que le second est utilisé en relève et sert également au transport du premier ministre du Québec.
En temps normal, le Service aérien gouvernemental possède deux avions Challenger, le premier étant utilisé comme avion-hôpital, alors que le second est utilisé en relève et sert également au transport du premier ministre du Québec.

Avions médicaux: les pilotes remportent une manche

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
N'en déplaise à Québec, la Commission des relations du travail (CRT) refuse de blâmer les pilotes gouvernementaux qui clouent au sol les avions médicaux, prétextant une trop grande fatigue. Quoique le service soit essentiel, rien ne justifie de forcer les aviateurs à bosser durant leur congé hebdomadaire au détriment de la sécurité des patients. Retour à la case départ : les belligérants continueront de s'affronter, devant un arbitre de griefs cette fois.