Le Soleil
Une nouvelle exposition temporaire, où se trouve un canon américain rapporté au terme d'une bataille sanglante par l'armée britannique, en 1775, ouvre ses portes aujourd'hui.
Une nouvelle exposition temporaire, où se trouve un canon américain rapporté au terme d'une bataille sanglante par l'armée britannique, en 1775, ouvre ses portes aujourd'hui.

Le Musée Royal 22e Régiment revisité

Michel Corbeil
Michel Corbeil
Le Soleil
Un petit canon américain, trophée de guerre que les Britanniques ont pris aux insurgés américains, en 1775, est la nouvelle «vedette» du musée de la Citadelle. La pièce d'artillerie a dormi pendant des années dans les entrepôts du Royal 22e Régiment. Avant longtemps, plusieurs artefacts militaires y referont surface.