Le Soleil

Le transport en commun dépasse les cibles fixées

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
La première politique québécoise du transport collectif visait une augmentation globale de 8 % de l'achalandage et de 16 % de l'offre de services entre 2006 et 2011. L'achalandage a plutôt grimpé de 11 %, le nombre d'heures de services de 19% et le nombre de kilomètres parcourus en autobus et en métro de 23 % en cinq ans. À Québec, le Réseau de transport de la Capitale a fait légèrement mieux que cette moyenne.