Le Soleil
Selon Mario Gagnon, directeur général de Point de Repères et à l'origine d'un projet de piquerie supervisée, la grande ville de Québec compterait entre 3000 et 6000 personnes dépendantes de drogues à injection.
Selon Mario Gagnon, directeur général de Point de Repères et à l'origine d'un projet de piquerie supervisée, la grande ville de Québec compterait entre 3000 et 6000 personnes dépendantes de drogues à injection.

Peu de citoyens s'expriment sur le projet de piquerie supervisée dans St-Roch

Matthieu Boivin
Le Soleil
Les citoyens du quartier Saint-Roch doivent faire entendre davantage leur voix dans le dossier épineux du centre d'injection supervisée, affirme le président sortant du conseil de quartier Saint-Roch, Louis H. Campagna.