Le Soleil
Installés depuis peu à Saint-Rédempteur avec leurs enfants Léo et Rosie, Vincent Viel et Joannie Martin ont dû remettre en question leurs projets à la suite de la fermeture brutale de l'usine Stadacona le 9 décembre.
Installés depuis peu à Saint-Rédempteur avec leurs enfants Léo et Rosie, Vincent Viel et Joannie Martin ont dû remettre en question leurs projets à la suite de la fermeture brutale de l'usine Stadacona le 9 décembre.

Vincent Viel est sur le qui-vive depuis la fermeture de l'usine Stadacona

Olivier Parent
Olivier Parent
Le Soleil
À 27 ans, Vincent Viel connaît le bonheur d'être papa pour une deuxième fois, avec l'arrivée du petit Léo. Sa conjointe et lui mettent la dernière main à leur nouvelle maison, à Saint-Rédempteur. Mais tout n'est pas rose dans leur cocon familial. Depuis quatre mois déjà, la carrière de Vincent tourne à vide. Il est l'un des 600 travailleurs de l'usine Stadacona de Québec à avoir encaissé la fermeture brutale du «moulin» le 9 décembre.