Le Soleil
Montréal récolte déjà 3¢ par litre d'essence vendu sur son territoire. Québec a le droit d'aller chercher 1,5 ¢ depuis 2010, mais le maire Régis Labeaume s'y est toujours opposé, estimant que les citoyens paient suffisamment de taxes comme ça.
Montréal récolte déjà 3¢ par litre d'essence vendu sur son territoire. Québec a le droit d'aller chercher 1,5 ¢ depuis 2010, mais le maire Régis Labeaume s'y est toujours opposé, estimant que les citoyens paient suffisamment de taxes comme ça.

Transport en commun: la taxation des automobilistes encore dans la mire

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
L'Association du transport urbain du Québec (ATUQ) revient à la charge auprès du gouvernement Charest pour qu'il augmente les droits d'immatriculation des automobilistes et qu'il permette aux grandes villes d'imposer dès cette année une taxe supplémentaire d'au moins 3 ¢ le litre sur le carburant afin de financer le transport en commun. Un pouvoir déjà obtenu - et boudé - par la Ville de Québec.