Le Soleil
Aux États-Unis, le phénomène de l'heure s'appelle Tim Tebow. Et ce soir, quand le quart-arrière des Broncos de Denver affrontera les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, ses partisans seront en quête d'un autre miracle. Portrait d'un étonnant mélange entre le marketing, le sport et la religion.
Aux États-Unis, le phénomène de l'heure s'appelle Tim Tebow. Et ce soir, quand le quart-arrière des Broncos de Denver affrontera les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, ses partisans seront en quête d'un autre miracle. Portrait d'un étonnant mélange entre le marketing, le sport et la religion.

Tim Tebow: le quart-arrière de Dieu

Jean-Simon Gagné
Jean-Simon Gagné
Le Soleil
Pour les plus farouches partisans de Tim Tebow, Dieu est vivant, il raffole du football et il a élu domicile à Denver. Loin de calmer le jeu, le jeune prodige en rajoute en observant son propre rituel, le tebowing. Cela se déroule comme suit : Tim Tebow enlève son casque, puis il pose un genou à terre. Les yeux mi-clos, l'air recueilli, il appuie son visage sur son poing fermé. Tout le monde comprend alors que le quart-arrière remercie Dieu, l'infatigable coéquipier auquel il décernerait chaque fois le titre de joueur par excellence...