Le Soleil
Le ministère de la Culture a peut-être la juridiction sur ce qu'on peut trouver dans les bas-fonds, mais il n'a pas l'expertise pour y plonger. En effet, la seule équipe spécialisée en archéologie subaquatique, un domaine très pointu, travaille pour Parcs Canada à Ottawa.
Le ministère de la Culture a peut-être la juridiction sur ce qu'on peut trouver dans les bas-fonds, mais il n'a pas l'expertise pour y plonger. En effet, la seule équipe spécialisée en archéologie subaquatique, un domaine très pointu, travaille pour Parcs Canada à Ottawa.

Pas d'urgence pour repêcher les épaves devant Québec

Pierre-Olivier Fortin
Pierre-Olivier Fortin
Le Soleil
Il est presque certain que plusieurs des objets non identifiés récemment découverts au fond du Saint-Laurent devant Québec sont en réalité des épaves connues. La prochaine étape consiste donc à croiser ces données avec celles des historiens, mais en fait, rien ne presse pour les sortir de là : si elles ont déjà passé 300 ans sous l'eau, quelques années de plus n'y changeront pas grand-chose.