Le Soleil
Chez Prévost, personne n'est en mesure de prédire l'avenir. Aux États-Unis, le principal marché de Prévost, de gros nuages gris couvrent toujours le ciel. Les noliseurs d'autocars se demandent encore si c'est le bon moment de commencer à renouveler leur flotte de véhicules.
Chez Prévost, personne n'est en mesure de prédire l'avenir. Aux États-Unis, le principal marché de Prévost, de gros nuages gris couvrent toujours le ciel. Les noliseurs d'autocars se demandent encore si c'est le bon moment de commencer à renouveler leur flotte de véhicules.

2011, une bonne année pour Prévost

Gilbert Leduc
Gilbert Leduc
Le Soleil
Les années au cours desquelles Prévost mettait sur la route 1000 et même jusqu'à 1800 nouveaux véhicules sont loin derrière. En 2011, tout près de 600 autocars sortiront de ses usines. Une performance digne de mention, insiste le vice-président des ressources humaines et des communications, Daniel Beaudoin, puisque Prévost a été, en 2011, le constructeur d'autocars qui a vendu le plus de véhicules en Amérique du Nord.