Le Soleil
Les indignés occupent la place de l'Université-du-Québec.
Les indignés occupent la place de l'Université-du-Québec.

Une nuit avec les indignés de Québec

Annie Mathieu
Annie Mathieu
Le Soleil
Après le départ des caméras de télévision et des journalistes sur la place de l'Université-du-Québec, le campement des indignés de Québec est méconnaissable, tant le silence tranche avec l'agitation de la soirée. La nuit s'amorce doucement sous l'oeil attentif des vigies de nuit qui sont plus nombreuses qu'à l'habitude en raison des craintes d'expulsion.